Pot de fleurs : quels matériaux privilégier ?


Tout comme l’intérieur de votre maison, votre jardin a aussi besoin d’être bien décoré. À l’extérieur, les pots s’imposent comme un accessoire indispensable que ce soit pour contenir les plantes ou pour décorer. Voici les matières à adapter au style de l’aménagement.

La terre cuite : la classique

Suivant la culture d’antan, les pots d’extérieur étaient confectionnés avec de la terre cuite réalisée à partir de l’argile. Généralement de forme ronde, les pots en terre cuite s’intègrent idéalement dans les jardins où les matières naturelles bénéficient d’une place prépondérante notamment dans un jardin anglais.
Différentes déclinaisons sont disponibles. En effet, ils peuvent être très simples ou avec des décorations sur le pourtour. Des versions vernies émaillées existent pour apporter de la couleur à votre jardin.
Contrairement aux idées reçues, les pots de fleurs en terre cuite peuvent très bien convenir aux régions froides à condition d’opter pour un produit avec une bonne résistance au gel. C’est principalement l’épaisseur de la paroi ainsi que le mode de cuisson qui garantissent cette résistance.

Le bois : le naturel

À la différence des pots en terre cuite, les pots en bois sont souvent de forme rectangulaire ou carrée. De ce fait, ils s’adaptent plus aux jardins géométriques notamment à un jardin à la française. De plus, le pot en bois peut se peindre facilement, ce qui lui permet de s’intégrer aisément dans un jardin contemporain. La possibilité de réaliser des articles sur mesure constitue aussi un autre avantage important du bois. De cette façon, vous obtenez des pots qui seront adaptés à vos aménagements.
En ce qui concerne la durée de vie, elle varie grandement de l’essence du bois ainsi que le choix du traitement réalisé. En revanche, pour booster la robustesse des pots en bois, pensez à recouvrir l’intérieur du bac avec une bâche imperméable. Mais, attention, il faut laisser des trous au fond du pot pour permettre à l’eau d’évacuer et éviter ainsi au bois d’être en contact continu avec l’humidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *