Comment bénéficier de la prime éco-énergie ?


La prime énergie renouvelable est un moyen de financer une partie des travaux énergétiques au sein de votre main. Pour en bénéficier, il y a certaines conditions à respecter et un dossier à fournir. Découvrez ci-dessous, les étapes indispensables à mettre en œuvre pour recevoir aisément une prime énergie tout en respectant les conditions d’éligibilité.

Contacter un vendeur d’énergie certifié

C’est la première étape à suivre pour profiter de la prime énergie renouvelable. Il faut que l’organisme en question suive tout de même la charte d’engagement liée à la prime. Dans ce cas, comparez bien toutes les offres disponibles que vous trouvez sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire.

L’utilisation d’un simulateur en ligne peut aussi être favorable pour comparer les types de chauffage qui existent sans oublier les offres des énergéticiens. Cet outil permet aussi de calculer le montant exact de la prime que vous pouvez obtenir.

Par la suite, vous devez accepter l’offre de la société signataire que vous avez sélectionnée et signer le devis des travaux proposés par un professionnel disposant le label RGE (reconnu garant de l’environnement). Quand les travaux sont terminés, retournez les factures à l’entreprise que vous avez choisie dans les délais prévus dans le contrat.

Les pièces justificatives à fournir

Lorsque votre demande de la prime énergie est achevée, vous recevrez une attestation sur l’honneur. Généralement, ce document est envoyé par email et il se divise en trois parties bien distinctes : A, B et C.

Vous devez impérativement respecter toutes les conditions mentionnées pour valider votre dossier et bénéficier du versement. Au cas où vos travaux ne respectent pas les clauses mentionnées dans l’attestation, vous ne recevrez aucune aide.

Ce papier se compose de la manière suivante :

-Partie A : montre les détails des travaux à réaliser, les délais à respecter et l’exigibilité des travaux. Ces trois points sont primordiaux pour recevoir la prime.

-Partie B : regroupe toutes les informations de la personne qui effectue les travaux.

-Partie C : concerne le professionnel chargé de réaliser les travaux. Ce dernier doit compléter cette partie du document et en assurer l’exactitude.

Une fois les travaux achevés, cette attestation doit être renvoyée légitimement complétée et signée. En outre, il faut joindre d’autres papiers au formulaire, à savoir :

-La certification du matériel utilisé.

-La qualification de l’installateur.

-Une photocopie des factures détaillées des travaux en indiquant séparément le coût des matériaux et de la main-d’œuvre. N’oubliez pas de mettre la mention « payée » à côté.

Le dossier au complet doit être renvoyé dans les 6 mois qui suivent la fin des travaux.

Les modalités de versement de la prime éco-énergie

Les délais de traitement des dossiers varient de 4 à 8 semaines environ après sa réception. Ensuite, votre prime sera :

-Soit déduite de votre facture si vous êtes titulaire d’un contrat d’énergie.

-Soit versée par lettre-chèque si vous n’êtes pas sous contrat d’énergie.

Quelques fois, la prime se présente sous forme de bons d’achat pour des produits spécifiques de consommation courante.

Les autres aides disponibles qui cumulent la prime énergie

Depuis le début de l’année 2020, une nouvelle aide « Ma Prime Renov  » est cumulable avec la prime énergie. Cette subvention est profitable pour financer les travaux qui touchent l’économie d’énergie.

C’est aussi le cas de l’éco prêt à taux zéro, de la TVA à taux réduit et du chèque énergie réservée aux foyers en difficultés, c’est-à-dire modeste et très modeste.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) peut aller jusqu’à 30 % à valoir sur les dépenses de travaux. Vous avez aussi les aides de l’ ANAH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *